Je sculpte harmonieusement mon corps avec la … pole dance !

Vous n’êtes pas sans savoir ce qu’est cette danse sensuelle. Eh bien, derrière cette image plutôt sulfureuse, se cache une discipline aux bienfaits insoupçonnés. Cela fait maintenant quelques mois, que chaque vendredi, je rejoins un studio pour m’adonner à cette activité qui est devenue pour moi un sport, un moment de détente et un exutoire. J’y ai rencontré des personnes formidables venant de tout horizon. Et justement demain, c’est vendredi ! Je glisse ma brassière de pole dance, un short, mes protections et surtout une bouteille d’eau dans mon sac et à moi les tricks, les floorworks et les fireman autour de la barre transversale !

Un sport pour gagner en assurance

Depuis que j’ai commencé cette danse, mon corps a radicalement changé. Mes abdos se sont dessinés, mes bras et mes cuisses se sont tonifiés et je suis plus souple. Et pourtant, ce n’était pas gagné au départ. J’ai toujours eu quelques poignées d’amour et je ne portais pas les activités sportives dans mon cœur. C’est grâce à des copines que j’ai découvert cette discipline. Elles m’avaient offert trois séances pour mon anniversaire. J’y avais été un peu à reculons la première fois. Je me rappelle encore de mes essais. J’étais vêtue d’un legging et d’un t-shirt avec des manches longues, je vous laisse imaginer les chutes que j’ai faites à cause du manque d’adhérence avec la barre. Puis à la deuxième séance, j’ai commencé à apprécier. Et à la troisième, je ne pouvais plus m’en passer ! Et désormais, fini le legging, maintenant je choisis un mini-short Naopolewear, ainsi qu’une belle brassière de pole dance de cette gamme. Cette tenue est plus pratique et adaptée aux figures que nous devons effectuer.

Une silhouette affinée et tonique

Ce qui est bien avec cette discipline, c’est qu’en dehors d’une barre, d’une brassière de pole-dance et d’un short, il ne faut pas grand-chose pour la pratiquer. Si ce n’est des protections pour les genoux et les mains. Car il faut bien reconnaître que cette danse n’est pas sans risque. J’ai essuyé quelques chutes à mes débuts, mais aussi des genoux égratignés et des mains abîmées. Au fil des cours, on apprend de plus en plus à maîtriser et à contrôler son corps pour éviter les chutes grâce aux muscles qui se forgent. Quant aux mains, eh bien, elles se durcissent aux endroits sollicités par la barre. Mais en contrepartie, votre corps gagne en force et en tonicité, sans compter la confiance et l’assurance que vous retrouvez peu à peu. Cette danse procure de réels bienfaits sur le physique et le mental.

 

Laisser une réponse

*